Beachcomber Hotels logo

Cookies

Le site Beachcomber Resorts & Hotels utilise des cookies pour améliorer votre expérience en tant qu’utilisateur. Nous avons mis à jour notre politique en matière de cookies pour refléter les modifications apportées à la loi sur les cookies et les technologies de suivi utilisées sur les sites Web. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez le stockage de cookies sur votre terminal pour améliorer la navigation sur le site et analyser l'utilisation du site.

Liste des Cookies

Centre de préférences en matière de confidentialité

Chaque fois que vous utilisez nos services en ligne, y compris nos applications, les cookies et autres technologies de suivi peuvent être utilisés de diverses manières, par exemple pour faire fonctionner le site Web beachcomber-hotels.com, pour analyser le trafic ou à des fins publicitaires. Ces technologies sont soit utilisées par nous directement, soit par nos partenaires commerciaux, y compris les prestataires de services tiers et les annonceurs avec lesquels nous travaillons.

Parce que nous respectons votre droit à la vie privée, vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies. Cliquez sur les différentes rubriques des catégories pour en savoir plus et modifier nos paramètres par défaut. Cependant, le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience du site et des services que nous sommes en mesure d'offrir.

Cookies strictement nécessaires:

Nous essayons de donner à nos visiteurs un site Web avancé et convivial qui s'adapte automatiquement à leurs besoins et souhaits.

Voir les détails
Cookies Fonctionnels:

Nous utilisons des cookies fonctionnels pour mémoriser vos préférences et vous aider à utiliser notre site Web de manière efficace et efficiente.

Voir les détails
Cookies analytiques:

Nous utilisons ces cookies pour mieux comprendre comment nos visiteurs utilisent beachcomber-hotels.com.

Voir les détails
Cookies commerciaux:

Nous utilisons des cookies tiers pour afficher des publicités personnalisées sur nos sites Web et sur d'autres sites Web.

Voir les détails
Refuser les cookies
Destinations
LES RESEAUX SOCIAUX

Interview - Boris Reibenberg, président de Tourigolf : « Maurice reste une destination exceptionnelle pour les Français »

 

Boris Reibenberg Tourigolf Paradis Mauritius

 

Vous venez à Maurice depuis 27 ans maintenant à raison de trois, quatre fois par an. Quel regard portez-vous sur la destination ?

 

Je suis venu pour la première fois à Maurice en 1987. C’était dans le cadre du Rallye touristique de l’île Maurice organisé par Beachcomber. J’avais séjourné au Royal Palm, au Paradis et au Trou aux Biches. Depuis, je reviens très régulièrement. En fait, il n’y a pas une année où j’ai loupé Maurice. Je viens au minimum deux fois par an, notamment pour les vacances de Pâques et à l’occasion de Tourigolf. Depuis une vingtaine d’année, je reviens aussi au mois d’août, sans compter les visites professionnelles que j’effectue.

 

J’aime tellement Maurice que je n’ai pas toujours un regard très objectif. C’est une destination assez exceptionnelle. A Maurice, il y a la sécurité, l’amabilité, le sens de l’accueil. Mais le gros problème pour les professionnels du tourisme concerne l’aérien. C’est une catastrophe. La taxe aérienne sur la desserte Paris-Maurice s’élève à presque 500 euros, ce qui est très prohibitif par rapport à beaucoup d’autres destinations. Aujourd’hui, le client paie presque 500 euros de taxe sur le prix d’un billet d’avion, ce qui représente le coût du trajet vers beaucoup d’autres destinations.

 

La disponibilité de sièges constitue un autre problème majeur. Je me rappelle encore d’une époque où il y avait 10 à 12 rotations hebdomadaires sur la ligne Paris-Maurice, avec des avions qui avaient de la capacité. Avec la nouvelle politique de desserte aérienne d’Air Mauritius, tel n’est plus le cas, ce qui est vraiment dommage. Heureusement que Corsair a mis quelques rotations sur la desserte. Il y aussi la question de la qualité des classes affaires. Si la destination mauricienne veut des clients de qualité, il faut un transport de qualité.

 

Les arrivées touristiques en provenance de France sont en recul avec 244 752 visiteurs en 2013 contre 256 929 en 2012 et 282 469 en 2011. Outre l’aérien, quelles sont les autres raisons de cette baisse ?

 

L’aérien reste le problème majeur. C’est indiscutable qu’il pèse sur les arrivées de touristes français. Maurice reste une destination exceptionnelle pour les Français. C’est une destination dix fois plus belle, plus accueillante et plus sympathique que les Antilles françaises et les Mauriciens parlent français. Mais sans une capacité et une qualité aériennes, les gens ne peuvent pas venir. Les hôtels peuvent offrir les meilleurs prix qui soient, les touristes ne viendront pas. La première chose à faire est de remédier à l’aérien.

 

Evidemment, la crise économique impacte aussi le pouvoir d’achat des clients et influe sur leur décision de voyager. Compte tenu du prix prohibitif du billet d’avion, beaucoup se tournent vers d’autres destinations, alors qu’ils auraient préféré venir à Maurice.

 

Vos conseils pour redynamiser le marché français ?

 

Il faut davantage de rotations aériennes, mais à un prix intéressant. Autre aspect fondamental : la qualité de la flotte. La flotte sur la desserte Maurice-Paris se fait vieille. C’est dommage.

 

Vous êtes un grand amateur de golf. Comment Maurice se positionne-t-elle sur la carte des destinations mondiales de golf ?

 

Maurice a des parcours de golf de qualité. C’est indiscutablement une très belle destination golfique. L’avantage qu’on a à Maurice, c’est que par rapport à l’Europe, il n’y a que deux heures de décalage horaire. Et ça, c’est un atout extraordinaire. A cela s’ajoute un accueil exceptionnel, une météo tout à fait agréable tout au long de l’année, des hôtels à des prix abordables. Ce qui pèse, c’est que l’aérien ne suit pas.

 

Tourigolf est aussi engagée dans le social à Maurice. L’association parraine, depuis 2013, une formation informatique pour des villageois de La Gaulette…

 

C’est grâce à Jean-Louis Pismont (directeur général du Paradis Hotel & Golf Club et du Dinarobin Hotel Golf & Spa) que Tourigolf s’est engagée dans ce programme. Il nous a parlé de la Fondation Espoir Développement (FED) et cela nous a immédiatement intéressés. Nous avons demandé à nos membres de contribuer 25 euros chacun à un fonds destiné à la FED. L’an dernier, nous avons remis Rs 160 000 à la Fondation. Cet argent a permis de financer un programme en informatique pour les habitants de La Gaulette. D’ailleurs, au mois d’avril, Arnaud Visbecq, le trésorier de Tourigolf, et moi étions à l’école de La Gaulette pour remettre les certificats aux participants. Cette année également, Tourigolf remettra un montant de Rs 160 000 à la FED. Les gens du tourisme sont généreux et ce que fait la FED correspond à nos valeurs.

 

Boris Reibenberg Tourigolf Paradis Mauritius

 

Le Paradis accueille la 17e édition de Tourigolf

Le Paradis Hotel & Golf Club a accueilli, du 26 mai au 1er juin derniers, la 17e édition de Tourigolf. Cette compétition de golf annuelle a réuni 127 participants, dont 88 golfeurs et 39 accompagnateurs. L’association Tourigolf, qui regroupe des professionnels français du tourisme, en est à sa 18e année d’existence. « Il y a 18 ans, quelques amis qui jouaient au golf m’ont incité à y jouer. Le petit groupe a grandi. L’année suivante, nous avons créé Tourigolf. Tout naturellement, nous sommes venus jouer sur le parcours du Paradis, qui est le lieu mythique de Maurice. Depuis, nous y revenons tous les ans pour notre tournoi annuel », confie Boris Reibenberg. L’édition 2014 a vu l’équipe Mapfre Asistencia l’emporter en finale, pour la deuxième année consécutive, devant Corsair, Enterprise Rent-A-Car et Amadeus.

 

Tourigolf Paradis Mauritius 2014

LES RESEAUX SOCIAUX
Top