Beachcomber Hotels logo

Cookies

Le site Beachcomber Resorts & Hotels utilise des cookies pour améliorer votre expérience en tant qu’utilisateur. Nous avons mis à jour notre politique en matière de cookies pour refléter les modifications apportées à la loi sur les cookies et les technologies de suivi utilisées sur les sites Web. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez le stockage de cookies sur votre terminal pour améliorer la navigation sur le site et analyser l'utilisation du site.

Liste des Cookies

Centre de préférences en matière de confidentialité

Chaque fois que vous utilisez nos services en ligne, y compris nos applications, les cookies et autres technologies de suivi peuvent être utilisés de diverses manières, par exemple pour faire fonctionner le site Web beachcomber-hotels.com, pour analyser le trafic ou à des fins publicitaires. Ces technologies sont soit utilisées par nous directement, soit par nos partenaires commerciaux, y compris les prestataires de services tiers et les annonceurs avec lesquels nous travaillons.

Parce que nous respectons votre droit à la vie privée, vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies. Cliquez sur les différentes rubriques des catégories pour en savoir plus et modifier nos paramètres par défaut. Cependant, le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience du site et des services que nous sommes en mesure d'offrir.

Cookies strictement nécessaires:

Nous essayons de donner à nos visiteurs un site Web avancé et convivial qui s'adapte automatiquement à leurs besoins et souhaits.

Voir les détails
Cookies Fonctionnels:

Nous utilisons des cookies fonctionnels pour mémoriser vos préférences et vous aider à utiliser notre site Web de manière efficace et efficiente.

Voir les détails
Cookies analytiques:

Nous utilisons ces cookies pour mieux comprendre comment nos visiteurs utilisent beachcomber-hotels.com.

Voir les détails
Cookies commerciaux:

Nous utilisons des cookies tiers pour afficher des publicités personnalisées sur nos sites Web et sur d'autres sites Web.

Voir les détails
Refuser les cookies
Destinations
LES RESEAUX SOCIAUX

Les images de leur émouvante étreinte à Rio ont fait le tour des médias et des réseaux sociaux de la planète. Les boxeurs français Tony Yoka et Estelle Mossely, premier couple médaillé d’or des derniers Jeux Olympiques, ont séjourné au Dinarobin Beachcomber Golf Resort & Spa en ce début d’octobre 2016.

 

 

Unis dans la vie et dans le sport, Tony Yoka et Estelle Mossely sont particulièrement discrets sur leur vie privée. « On se connaît de l’équipe de France de boxe », répond Estelle avec retenue lorsqu’on leur demande de raconter leur rencontre. On n’en saura pas plus.

Affichant 1m98 et 105 kg sur la balance, la boxe est une affaire « de famille » pour Tony. Il tient sa passion de son père, lui-même un ancien boxeur professionnel d’origine congolaise. Estelle fait un peu poids plume à côté de son géant de fiancé avec 1m68 et 60 kg. « C’est le premier sport de combat que j’ai pratiqué », indique-t-elle pour sa part.

 

 

Tous deux admettent qu’il est bien plus facile d’avoir à ses côtés une personne qui partage la même passion. « Si on a les résultats positifs qu’on a aujourd’hui, c’est que cette relation nous a aidés et nous a montés vers le haut », soutient Tony.

Ils étaient partis à Rio avec un même objectif, celui d’être champions olympiques. « J’étais déjà champion du monde en titre et j’étais numéro 1 mondial », explique Tony. « J’ai terminé championne du monde deux mois avant les Jeux et c’est là que je me suis dit que j’étais sur la bonne lancée et que le titre olympique était accessible », ajoute sa compagne. La boxe, « c’est vraiment beaucoup de travail, l’envie de faire un titre et une bonne équipe autour de soi aussi ».

 

 

Estelle décrochera sa médaille d’or le vendredi 19 août, le jour de son anniversaire. « C’était une double joie. Certains me disaient que c’était un signe, mais je préférais ne pas le voir sous cet angle-là. En tout cas, c’était une finale et une finale ne se perd pas. J’ai fait en sorte de ne pas la perdre. » Pour Tony, « c’était un rêve que j’avais depuis tout petit et on avait travaillé pour cela ».

L’attention des médias s’est décuplée depuis leur sacre olympique, mais ils le vivent plutôt bien. « C’est sûr que parfois, c’est fatigant. Cela nous change un peu nos habitudes d’être reconnus, mais cela fait partie de notre travail. Quand il y a des résultats, il y a de la reconnaissance et c’est quelque chose de positif », déclare Estelle avec un brin de philosophie.

Après avoir connu la gloire olympique à 24 ans, ils réfléchissent déjà à l’avenir. La suite logique pour Tony serait de passer professionnel  – surtout que les boxeurs professionnels sont désormais admis à combattre aux Jeux Olympiques. Estelle, elle, attend de voir les opportunités qui s’offrent à elle. « J’ai la possibilité de passer professionnelle ou semi-professionnelle. Je ne pense pas continuer en tout cas chez les amateurs », souligne-t-elle. « Mon souhait, si je continue la boxe, c’est de faire les Jeux, et à côté de cela, je suis ingénieure informaticienne. J’ai plusieurs possibilités qui s’offrent à moi. »

Les « fiancés de Rio », qui disent avoir découvert l’île Maurice « par hasard », admettent avoir fait « le bon choix ». « L’hôtel est très bien, on profite du cadre, des prestations et du spa. On a aussi fait de la plongée », indique Estelle. Ils ont également eu l’occasion de visiter l’île durant leur séjour. « On a déjà prévu de revenir. On trouve que le cadre est agréable et les personnes sont très accueillantes. On pense que c’est pour bientôt », confie-t-elle.

Téléchargez le PDF

LES RESEAUX SOCIAUX
Top