Le site Internet de Beachcomber-Hotels utilise des cookies pour améliorer l’expérience des utilisateurs. Nous avons mis à jour notre politique en matière de cookies en fonction des changements apportés à la loi sur l’utilisation des cookies et autres technologies de suivi utilisées sur nos sites Internet. En poursuivant votre navigation sur notre site Internet, vous consentez à notre utilisation des cookies.

Destinations
LES RESEAUX SOCIAUX

Le Dinarobin Beachcomber a dévoilé son installation lumineuse, « Le Chant des Lucioles », le samedi 19 octobre dernier. Conçue par l’artiste tunisienne et belge, Naziha Mestaoui, l’oeuvre sublime la magie des jardins du 5-étoiles à travers une création qui fait vivre les lieux de manière artistique la nuit. Le lancement a eu lieu en présence du CEO de Beachcomber Resorts & Hotels, Gilbert Espitalier-Noël.

 


Il y a des créations qui forgent des souvenirs impérissables, créent une expérience onirique, et réveillent la capacité de chaque personne à s’émerveiller. Le Chant des Lucioles dévoilé par Dinarobin Beachcomber, est de celles-là. L’oeuvre est complétée par un deuxième tableau, « Networked trees ». A la tombée de la nuit, ces deux ouvrages prennent vie au pied de la montagne du Morne, entre terre et mer.

La première création se compose d’une forêt de bambous à l’extrémité desquelles, on retrouve 200 éoliennes miniatures. Une fois la nuit tombée, chaque éolienne s’allume au passage du vent, créant une vague onirique de lumières vacillantes. Telles des lucioles, elles apparaissent et disparaissent au gré du vent. L’oeuvre a également une dimension sonore. Des carillons à vent y sont intégrés, donnant ainsi vie aux lucioles.

 


Un peu plus loin sur la plage, se joue le second tableau. Là une nuée de fils s’illuminent dans un écrin naturel de verdure. Cet ouvrage tridimensionnelle se compose d’un volume de fils colorés, gracieusement mesuré, drastiquement régit par un processus de comptage autour du nombre 52, tissé parmi les arbres, les connectant entre eux pour rendre visible le réseau qu’ils créent. Le nombre 52 fait un clin d’oeil aux 52 vagues du logo de Beachcomber, symbolisant son année de création en 1952.

 


Le Chant des Lucioles fait suite à un appel à projet lumineux lancé par Dinarobin Beachcomber en juillet de cette année en collaboration avec Move For Art. L’environnement naturel étant de ses atouts importants l’hôtel souhaite soutenir la production et la diffusion de projets artistiques dans ses jardins. Cela afin de parer ses divers espaces d’oeuvres lumineuses appelant à la contemplation et venant épouser l’élégance des lieux. Aussi avec ce projet, Dinarobin Beachcomber invite les artistes à venir exprimer leur poésie dans ses espaces naturels.

L’oeuvre est signée Naziha Mestaoui, artiste environnementaliste et architecte, qui était présente au lancement. « Mon inspiration pour Le Chant des Lucioles vient directement de la nature : du site du Dinarobin Beachcomber qui est super inspirant, et aussi de l’Amazonie, où j’ai passé l’été. Chaque jour à la tombée de la nuit, j’avais la chance d’assister à un spectacle merveilleux de lucioles. C’est ce qui m’a fortement inspiré, parce que l’émerveillement que la nature est capable de générer, dépasse tout ce que l’on peut imaginer. La luciole c’est un petit insecte qui est porteur de lumière. Cette lumière est l’écho de la lumière que chaque être vivant est capable de porter. C’est ce que je voulais partager avec le public du Dinarobin Beachcomber », confie celle qui est connue comme une pionnière dans l’art digital. Une de ses oeuvres les plus célèbres, One Heart One Tree, avait été créée à l’occasion de la COP 21 en France en 2015.

 

 

Le dévoilement de ces oeuvres s’inscrit dans la stratégie du Groupe Beachcomber d’enrichir et de sublimer l’expérience clients à travers des actions artistiques qui mettent en valeur les atouts nature des hôtels. « Le but est de faire vivre l’ancrage de nos lieux exceptionnels - dans le cas du Dinarobin Beachcomber, de mettre nos jardins en valeur la nuit tombée avec la montagne du Morne en toile de fond - et permettre ainsi de créer une expérience qui contribue à célébrer l’art dans toutes ses dimensions, en ligne avec notre positionnement The Art of Beautiful » déclare Geraldine Koenig, Chief Officer Operational Excellence du Groupe. Dinarobin Beachcomber accueillera ensuite une troisième oeuvre lumineuse d’un artiste mauricien, Nirmal Hurry, dans ses jardins. Ce sera aussi au tour des hôtels Paradis Beachcomber Golf Resort & Spa et Trou aux Biches Beachcomber Golf Resort & Spa de dévoiler en novembre, les expériences artistiques qui contribueront à faire vivre leurs lieux à la nuit tombée.

 

Dinarobin Beachcomber Golf Resort & Spa

 

Téléchargez le PDF

 

LES RESEAUX SOCIAUX
Top
x
Last Minute Offer
Dernière minute
Offre Mars
20% de remise
Pour les séjours entre le 01 et le 31 mars 2020 Voir les conditions applicables