Le site Internet de Beachcomber-Hotels utilise des cookies pour améliorer l’expérience des utilisateurs. Nous avons mis à jour notre politique en matière de cookies en fonction des changements apportés à la loi sur l’utilisation des cookies et autres technologies de suivi utilisées sur nos sites Internet. En poursuivant votre navigation sur notre site Internet, vous consentez à notre utilisation des cookies.

Destinations
LES RESEAUX SOCIAUX

Le jeudi 6 août 2020, plusieurs centaines de tonnes de fioul s’échappent du MV Wakashio, un vraquier japonais, échoué près des récifs de Pointe d'Esny, dans le lagon au sud-est de l'île Maurice, affectant la faune et la flore de la région.

 

La solidarité pour mieux avancer

Une vague de solidarité s'est rapidement répandue sur l’île : les Mauriciens se sont rassemblés des quatre côtés du pays afin de proposer leur aide pour limiter les dégâts.

Des groupes de bénévoles se sont formés pour construire des barrières en maille de nylon, cheveux, paille et bouteilles en plastique, travaillant d’arrache-pied pour les faire parvenir au plus vite jusqu’à la région de Mahébourg. Les artisans de Beachcomber ont également participé à la fabrication de barrages flottants à partir de paille de canne à sucre.

Les salons de coiffure ont également commencé à offrir des coupes gratuites pour encourager les gens à faire don de leurs cheveux – ces cheveux ont été utilisés dans la fabrication de booms flottants. De plus, de la nourriture et des vêtements ont été collectés pour les familles des pêcheurs dont l’emploi a été brutalement arrêté suite à l’écoulement.

Un véritable engouement pour aider le pays à surmonter cette épreuve !

 

310 km de côtes intactes

Les hydrocarbures dans les réservoirs du navire ont heureusement pu être pompés par les autorités locales avec l’assistance et l’expertise de la France, limitant ainsi les dégâts causés au lagon, au littoral et à l’écosystème. Sur les 4 180 tonnes d’hydrocarbures transportés par le MV Wakashio, seules 880 ont fui du navire et 460 tonnes ont été récupérées en mer. Le reste a été pompé des réservoirs avant que le navire se casse en deux.

Suite aux efforts de tous - les autorités et le public – seulement 10 à 12 km de côtes ont été touchés par la marée noire. Les principales plages, le parc marin de Blue Bay et les 310 km restants de littoral restent intacts, au grand soulagement des autorités, des habitants, des écologistes et des opérateurs touristiques.

 

Missions de conservation de la faune et de la flore de la région

En ce qui concerne la flore et la faune de la région sud-est de l’île Maurice, notamment l'Ile aux Aigrettes, habitat d'oiseaux et de geckos menacés, et l'Ile de la Passe, sanctuaire de certains reptiles en voie de disparition, les écologistes locaux ont mis en place des missions de sauvetage et des activités de conservation. Des volontaires ont été encouragés à y participer ou à faire des dons.

Trois espèces de reptiles menacées à l'échelle mondiale, se trouvant sur des îlots de la côte sud-est, ont ainsi été déplacées par la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) vers Maurice. Elles ont ensuite été transportées par avion vers le Jersey Zoo, au Bailliage de Jersey. Des plantes rares, des bébés tortues, des chauves-souris et des oiseaux endémiques ont également été déplacés de l'Ile aux Aigrettes et des autres îlots afin d'être placés sous des soins spécialisés, pour leur conservation.

Ces missions se sont toutes révélées fructueuses et l'Ile aux Aigrettes a même été rouverte au public le 07 décembre.

 

Les engagements de Beachcomber envers l’écologie

Chez Beachcomber, nous nous engageons à appliquer les meilleures pratiques de développement durable et à agir de manière responsable afin de protéger et préserver l'environnement de notre île.

 

C'est pourquoi nous avons des plantes endémiques dans nos enceintes, qui réduisent ainsi les besoins d'irrigation. La plantation d'arbres endémiques dans nos jardins est également encouragée dans le cadre d'événements spécifiques. De plus, nous avons nos propres ruches au Royal Palm, ce qui fait que nous servons du miel fait maison aux clients de l’hôtel. Cette initiative a aussi été étendue à d’autres hôtels du groupe.

Afin de réduire le gaspillage alimentaire, deux de nos hôtels sont actuellement engagés dans un projet FoodWise, où des restes de nourriture soigneusement sélectionnés de nos buffets, sont distribués aux communautés voisines. Nous prévoyons de mettre en œuvre ce projet dans nos autres hôtels.

Toutes ces mesures font en fait partie de nos 52 engagements envers l'environnement; et nous avons hâte de vous accueillir bientôt afin que vous puissiez les découvrir et nous aider à mieux les mettre en pratique ! En attendant, vous pouvez avoir plus de détails sur les 52 engagements ici: https://bit.ly/3gE7JRh

 

 

 

Télécharger le PDF

LES RESEAUX SOCIAUX
Top