Le site Internet de Beachcomber-Hotels utilise des cookies pour améliorer l’expérience des utilisateurs. Nous avons mis à jour notre politique en matière de cookies en fonction des changements apportés à la loi sur l’utilisation des cookies et autres technologies de suivi utilisées sur nos sites Internet. En poursuivant votre navigation sur notre site Internet, vous consentez à notre utilisation des cookies.

Destinations
LES RESEAUX SOCIAUX

 
Au cœur de l’archipel des Seychelles, l’île de Sainte Anne est située au centre de l’un des plus grands parcs marins au monde. Pleinement conscient des enjeux de la préservation de la faune et de la flore locales, le Sainte Anne Resort & Spa s’est engagé dans un programme de protection avec l’aide des autorités locales. 
 
L’île est notamment un lieu de ponte de prédilection pour les tortues de mer. La saison de ponte s’étend d’octobre à janvier tous les ans. Chaque jour, trois tortues en moyenne viennent enfouir leurs œufs sur l’une des plages et criques de Sainte Anne. Ce sont essentiellement des tortues imbriquées, mais aussi, plus rarement, les célèbres tortues vertes. 
 
Deux mois suivant la ponte, les heureux privilégiés séjournant à l’hôtel deviennent les témoins de scènes de vie rares : celles de bébés tortues se dirigeant pour la première fois vers l’océan, notamment sur la plage d’Anse Manon. 
 
Afin de garantir la pérennité de l’écosystème fragile tout en permettant à la clientèle d’observer les tortues à distance, certaines procédures ont été mises en place par l’hôtel. Les naissances sur l’île sont répertoriées et les tortues sont régulièrement recensées et pesées. Les nids sont clairement indiqués. En soirée, les lumières sont éteintes sur la plage afin de ne pas perturber les pontes et naissances. Les clients sont aussi informés, par le biais de lettres déposées en villas, de l’attitude à adopter vis-à-vis des tortues.
 
Les plages de Sainte Anne permettent la mise en place d’un écosystème fragile. Poussant à faible profondeur, les algues brunes présentes sur les plages de Sainte Anne forment des radeaux que les jeunes tortues utilisent pour se cacher et prendre le large. La présence de ces algues est naturelle et non liée à une quelconque source de pollution. Elles offrent nourriture et servent de refuges, tant dans l’eau pour les poissons et autres animaux marins que pour les crabes et invertébrés vivant sur les plages. La décomposition des algues brunes apporte également des éléments fertilisants pour la végétation poussant en lisière de plage, qui contribue à son tour à protéger le littoral de l’érosion.
 
Sainte Anne offre l’avantage de proposer plusieurs plages permettant aux clients et tortues de vivre en harmonie.
Pendant la saison de ponte, les algues ne sont pas enlevées de la  plage de Grande Anse afin que le processus écologique puisse se dérouler naturellement. La plage d’Anse Tortues est elle entretenue quotidiennement pour que les clients puissent profiter de la mer et de la plage librement. 
 
Ces diverses mesures portent d’ores et déjà leurs fruits puisqu’un nombre croissant de tortues revient chaque année pondre sur l’île.
LES RESEAUX SOCIAUX
Top