Le site Internet de Beachcomber-Hotels utilise des cookies pour améliorer l’expérience des utilisateurs. Nous avons mis à jour notre politique en matière de cookies en fonction des changements apportés à la loi sur l’utilisation des cookies et autres technologies de suivi utilisées sur nos sites Internet. En poursuivant votre navigation sur notre site Internet, vous consentez à notre utilisation des cookies.

Slider

TROUVEZ L’HÔTEL BEACHCOMBER QUI CONVIENT À VOS PROCHAINES VACANCES

Arrivée
-
Départ
-
nuit(s) : -

La Tour Martello à Rivière-Noire 

La Tour Martello ou plutôt les Tours Martello sont classées aujourd’hui au patrimoine national. 

Elles datent de l’occupation anglaise, plus précisément de la période de l’abolition de l’esclavage. Celle qui domine la plage de La Preneuse à Rivière-Noire est un musée et une halte incontournable pour ceux qui souhaitent comprendre l’histoire de l’île Maurice.

Craignant une révolte des planteurs soutenus par l’île de La Réunion, révolte qui aurait représenté une menace directe sur l’activité agricole, les Anglais bâtirent cinq tours à des points stratégiques de la côte ouest. Elles devaient leur permettre de la protéger en cas d’invasion venant de la mer. Ces tours ont été érigées en 1815  par les hommes du Génie Royal Britannique. L’architecture est une reproduction d’une tour à Cape Mortella, en Corse, d’où les Anglais avaient été repoussés. La fonction de la Tour Martello de La Preneuse était de protéger toute la baie de Rivière Noire, conjointement avec une autre tour, située aux Salines Pilot, grâce à des tirs croisés.
 
La Tour Martello de Rivière-Noire est la mieux conservée de l’île. Elle est composée de 60 000 briques de pierre basaltique (de couleur noire). Elle fait 9 mètres de haut, son diamètre est de 9 mètres à sa base et de 8,50 mètres à sa terrasse. L’épaisseur des murs est de 3,50 mètres. Elle cache en son sein un réservoir souterrain pouvant contenir jusqu’à 17 000 litres d’eau. Sur la terrasse se trouvent deux canons orientés vers la baie de Rivière Noire.
 
La Tour Martello a été restaurée en 1992 grâce aux associations « Friends of the Environment » et « Raleigh International ». Les travaux d’archéologie qui y ont été réalisés ont permis de retrouver 800 objets. Depuis 2000, la Tour Martello est devenue un musée. A l’intérieur, on peut voir des armes datant de l’époque des Anglais, des statues de cire et des ustensiles divers qui lèvent un coin de voile sur la vie à l’île Maurice il y a deux cents ans. 

 

Top